Rénovation bas-carbone dans l’immobilier : de quoi s’agit-il ?

renovation bas-carbone

La Rénovation bas-carbone a été créée en novembre 2018 par le Ministère de la Transition Écologique. C’est une prise en charge écoresponsable de l’immobilier.

Encore méconnu par nombre de personnes, ce concept mérite une bonne attention, surtout en ce qui concerne son effet sur l’environnement. Dans cet article, découvrez en quoi consiste la Rénovation bas-carbone dans les métiers du bâtiment.

Qu’appelle-t-on rénovation bas-carbone ?

La Rénovation bas-carbone favorise l’émergence de projets volontaires afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle a pour but de contribuer à l’atteinte des objectifs climatiques de la France. Pour sa mise en œuvre, il est plus commode de se référer à une entreprise spécialisée comme Atelier BC Rénovation.

Quelques spécificités caractérisent cependant le concept. En premier lieu, pour avoir une forte inertie, vous ne devez pas faire l’isolation de vos murs. Cela permettra également d’atteindre 27 °C à l’intérieur du domicile en été lorsqu’il fera bien plus chaud à l’extérieur. Citons aussi la réalisation des cloisons chauffantes en terre crue.

Pour ce type de rénovation, les choix se sont portés sur une sobriété énergétique. Ainsi, on assiste à l’utilisation de luminaires LED et d’appareils électroniques à basse consommation. On note également l’élaboration d’un système de mise en arrêt des lignes d’alimentation, de l’informatique et de l’éclairage hors occupation.

Quels sont les points clés de la rénovation bas-carbone ?

La Rénovation bas-carbone se manifeste à travers quelques éléments clés. En effet, la quantification ne se réalise pas en kilowattheure cumac, mais en TeqCO2. Cela représente l’unité de mesure de la compensation carbone volontaire.

De plus, la tonne équivalent carbone prend en compte l’intégralité des GES (gaz à effet de serre). Il importe de préciser que chaque GES possède une équivalence par rapport au CO2.

Comment être éligible à la rénovation bas-carbone ?

Pour être éligible à la rénovation bas-carbone, votre projet doit remplir quelques critères importants. D’abord, vous devez miser sur un projet additionnel. C’est-à-dire que vous devez prouver que les actions à mener auront un impact positif sur l’environnement. Il faudra les comparer à une référence réglementaire.

Il est important de savoir que la durée de réalisation d’un projet type ne peut excéder cinq ans. Dans le cas contraire, les crédits carbone ne seront alloués que dans les 5 premières années. Ils le seront aussi à partir de la date de labellisation. Si votre projet de rénovation s’avère plus court, l’intégralité des réductions d’émissions pourra être certifiée.

Quels sont les paramètres éligibles ?

Il s’agit du réemploi des matériaux et des produits avec ou sans changement d’usage pour tout type de rénovation. Il importe que l’installation des matériaux bas carbone pour les rénovations atteigne le niveau BBC Rénovation.

Pour valoriser votre certificat carbone, basez-vous sur la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Vous devez aussi tenir compte du Diagnostic Produits, matériaux et déchets. Pour tous les projets de rénovation dans ce contexte, on réemploie certains matériaux comme s’ils étaient neufs. Ils sont ainsi revalorisés.

Pour les rénovations qui atteignent le niveau BBC Rénovation, ce réemploi de produits est primordial. Aussi, vous devez utiliser des matériaux bas carbone en substitution à des équivalents carbonés. Ceux-ci sont considérés comme faisant partie de la catégorie des autres produits.

Cette dernière compte deux parties. La première nécessite l’intervention d’un bureau d’étude spécialisé. Elle prend en compte les produits ou les matériaux qui entrent dans l’un des ensembles suivants.

Il s’agit des menuiseries intérieures et extérieures et des fermetures comme les portes, les volets, les fenêtres, les stores, etc. Citons aussi l’isolation qui englobe les panneaux toiture, les caissons chevronnés, les isolants thermiques et acoustiques, etc.

La deuxième partie nécessite l’intervention d’un auditeur pour réaliser un Diagnostic Ressources, Produits, Matériaux et Déchets. Elle concerne les produits et les matériaux qui ne font pas partie des ensembles cités préalablement.

En élargissant le périmètre au-delà de ces ensembles, vous pourrez certifier davantage de réductions d’émissions de carbone.

Ce nouveau concept de rénovation permet donc de mieux préserver l’environnement. Pour la mise en œuvre d’une rénovation bas-carbone, vous devez à tout prix remplir les critères d’éligibilité importants.